Cultures de poireaux

lundi 11 mai 2015
par  Blandine ROUGÉ
popularité : 6%

FICHE TECHNIQUE DE CULTURE AVEC LA KASSINE
La culture des poireaux par étapes
Famille des Liliacées – Allium porrum. L

En général

Le poireau aime les terres fortes et assez riches car il reste longtemps dans la terre, environ 6 à 9 mois. La difficulté reste dans la réalisation des semis pour avoir des beaux plants au bon moment.
Les semis peuvent être lancés assez tôt (mars) dans des caisses avec du terreau au propre pour éviter l’enherbement.

1- La mise en place des billons

Les billons sont montés durant le printemps, avec un espacement compris entre 0,60m et 0,75 (selon l’animal utilisé), après avoir incorporé du compost si besoin. Pendant quelques mois, il s’agit de maintenir ces buttes propres en répétant des passages de lame sarcleuse ou vibroculteur avec la Kassine à 2 roues. Ne pas hésiter à travailler aussi dans le sillon (Kassine à 1 roue avec trisoc, sous-soleuse) pour drainer, désherber ou remonter un peu de terre.

2- Préparation des plants

Pour favoriser la reprise, les plants pourront être habillés (taille de l’extrémité des feuilles et des racines) et pralinés (trempage dans un mélange de terre argileuse, bouse de vache et eau), certain préféreront laisser sécher les plants pendant 2 jours pour les renforcer contre le ver du poireau.

3- Plantation des poireau pour l’hiver

La plantation peut s’échelonner de mi-juin à fin-juillet. La Kassine avec ses deux roues bien resserrées (pour qu’elles soient plaquées au billon) est équipée du buttoir sillonneur qui va ouvrir un sillon d’une dizaine de centimètres de profondeur au milieu de la butte. Les ailes du buttoir sont resserrées et il est réglé à la barre à crans pour « piquer » ; notre travail est de maintenir le guidon de la Kassine à la bonne hauteur pour ne pas détruire le billon avec le buttoir. Mais attention sans ancrage dans le sol, le buttoir à tendance à zigzaguer. Pour ce travail qui demande précision et lenteur, l’utilisation d’un âne est tout à fait adaptée. Une fois le sillon réalisé, je dépose les plants de poireau tout les 10 cm posés ou légèrement enfoncés au fond du sillon ; ensuite il ne me reste plus qu’a refermer le sillon avec les disques billonneurs, dont un disque a été resserré par rapport à l’écartement initial (Kassine à deux roues). Il vaut mieux aller lentement pour ne pas enterrer notre Allium porrum. Si les orages d’été tardent à venir, il faudra arroser au bout de 2-3 jours.

4- Entretien des plantations

Avec la Kassine à une roue équipée du trisoc (pour les buttes rapprochées on enlève les deux dents mobiles), je peux venir régulièrement sarcler ou biner les sillons et les bords de buttes.
Ensuite, je butte les poireaux en remontant de la terre avec la billonneuse à disques (Kassine 2 roues) ; un dernier buttage avant l’hiver permet d’obtenir de beaux fûts blancs et de les protéger du froid. Le premier désherbage du haut du billon se fera avec la herse étrille après l’enracinement des plants et, lorsqu’il on grossi, à la main si cela et nécessaire.

5- Récolte

Les poireaux se récolteront au fur et à mesure des besoins et vous pourrez en déguster de l’automne au printemps si les plantations ont été bien menées.

Pour télécharger cette fiche culture cliquez ici


CHAÎNE VIDÉO DE PROMMATA  | 
Soutenir par un don